J’ai envie de dire

Je livestream donc j’existe.

A l’ère de l’hyper-connexion, ce besoin compulsif qu’on observe chez les générations Y et Z de partager en instantané ce qu’elles vivent, voient, ressentent, etc. ne cesse de gagner du terrain. Aujourd’hui, partager des images ne suffit plus ; il faut partager des vidéos. Si possible en direct.

Question canaux, l’offre s’étoffe : Meerkat, le pionnier en perte de vitesse, Snapchat, l’appli de messagerie star, le service Live du géant Facebook… et puis -c’est le must du moment- Periscope, l’appli de “self livestream”, propriété de Twitter.

Question contenus, en revanche, le plantage est toujours possible. N’est-ce pas MM. Hollande -cf visite de Showroom Privé- et Aurier -cf propos sur les têtes d’affiche du PSG- !

L’éternel problème du décalage entre l’outil technologique et l’usage…

Edwin Gano
Top