Ailleurs

It’s a heartache.

Chez BienVu, nous sommes des fans inconditionnels des écoles d’animation françaises... et du travail créatif de leurs étudiants. Dernier exemple en date, ce petit film de 6 pensionnaires de Supinfocom Valenciennes, qui met en scène un robot gangster aspirant à l’immortalité, celle-ci passant par l’acquisition – a priori violente – d’un cœur humain. C’est sombre (très), trash (très), sans doute inspiré des films noirs américains des années 60. En tout état de cause, une réussite.

voir l'article
Top