J’ai envie de dire

Daech, futur lauréat du Grand Prix de la Communication ?

La comm’, ça ne sert à rien. Ah oui ? Regardons le dispositif impressionnant mis en place par Daech. Des communicants gagnant 7 fois plus qu’un combattant. Un rapport d’activité annuel de 400 pages et une vingtaine de magazines, traduits dans plusieurs langues. 40 000 comptes Twitter, 15 000 photos et 800 vidéos visibles sur Internet. Un référencement naturel qui place les sites de Daech dans les premières pages Google.

Tout un arsenal communiquant permettant d’asseoir une notoriété, bâtir et renforcer une image, fidéliser des affidés, valoriser des collaborateurs et en recruter de nouveaux. Diaboliquement efficace...

Allez, bonne année tout de même !

NB : article rédigé sur la base d’un article d’Assaël Adary, président du cabinet d’études Occurence, paru dans Le Figaro.

Top